Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de jacot63
  • : Ce blog est le résultat de mes recherches sur les morts du canton de Saint-Gervais-d'Auvergne. J'ai travaillé à partir des monuments aux morts, de mémoires des hommes, de mémorialgenweb, des archives départementales et de l'état-civil des communes. Ce blog à pour but, grâce à votre participation, de servir à collecter tous documents pour une exposition.
  • Contact

Utilisation

Des liens existent entre les monuments et les fiches des Morts pour la France et ces derniers et les Nécropoles.
Il est donc plus facile d'aller sur le monument (commune) et de choisir la fiche (si elle existe). Des mises à jour continuelles sont faites sur le blog.

Recherche

Post-it

11/12/2014 : Mise à jour de la fiche de GUILHEN Albert Ferdinand

Compteur de Visites

Accueil

RECHERCHE PAR MONUMENT

Ayat Blog2Biollet Blog2Charensat Blog2Espinasse blog2Gouttieres Blog2St Gervais blog2Saint-Julien blog2ST Priest Blog2    
     
Ste Christine blog2Sauret blog2    
     

 

RECHERCHE :

PAR NOM

SP Conscrits 1914

PAR RÉGIMENT

92ri-copie-1

     

 

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 18:47

A la mémoire de:

Albert Ferdinand GUILHEN

 

Etat Civil et Généalogie :

Né le 7 juin 1886, au Bourg de Saint-Priest-des-Champs. Fils de Charles Auguste, né le 12 août 1863 à Saint-Maurice-de-Pionsat, et de Jeanne Clémence ABAVID, née le 7 octobre 1861, au bourg de Saint-Priest, mariés le 12 septembre 1885, à Saint-Priest, domiciliés au Bourg de Saint-Priest.

 

Service Militaire :

Soldat, maréchal-ferrant. Classe 1906.

Matricules : 1846 au recrutement de Riom ; 01340 au corps.

Contre l’Allemagne, du 18 février 1915 au 19 août 1917.

 

Mobilisé, le 18 février 1915, au 16e Régiment d’Artillerie de Campagne, passé au 36e R.A.C., le 3 juillet 1915, passé au 216e R.A.C., le 1er avril 1917.

 

Tué à l’ennemi, le 19 août 1917, au Bois Bourrus, région de Verdun (Meuse).

verdun-1917-20-aoutgrand.jpg 

A fait partie de la Compagnie 16 du 2e Régiment du Génie, citée à l’ordre de la Division, le 25 mai 1916.

 

L’acte a été transcrit à Charensat, le 22 octobre 1917.

 

Sépulture :

Le corps a été restitué à la famille, le 8 juin 1922.

Le dimanche 11 juin a eu la réinhumation du soldat Albert Guilhen, le fils du sympathique chef-cantonnier de la commune. Une foule nombreuse et attristée de parents et d’amis se pressait autour du cercueil couvert de couronnes et de fleurs.

Au cimetière, notre camarade Pougheon, président de la section locale de l’ARAC, en termes émus, a adressé un dernier adieu au défunt, ainsi qu’aux 63 camarades de Charensat tombés, victimes de la folie des hommes.

De son discours très écouté, mais extrayons ces quelques lignes :

« On t’avait dit à toi, mon cher Albert, on nous avait dit à tous vous vous battez pour qu’il n’y est plus de guerre ! Votre sacrifice est immense, sans doute, mais il est bien puisqu’il sera le rédempteur des générations à venir. Et nous avions cru à la vertu de ces paroles magiques et menteuses. Et déjà on nous prépare de nouveaux traquenards et si nous n’y prenons pas garde, de nouveau notre ignorance et notre servilité feront de nous les victimes des carnages futurs. Ah ! Comme je sens bien comme nous serions bien tous, nous qui eûmes le bonheur d’en revenir, combien nous serions lâches et indignes de vous si nous permettions que soit préparé et foulé aux pieds le pur idéal pour lequel vous consentîtes jusqu’au suprême sacrifice. Fidèles à votre mémoire et vos dernières paroles qui ne furent pas des paroles de haine et de guerre, mais des paroles de paix, d’amour et de justice, nous dresserons contre les criminels, imposteurs, contre ceux qui ont menti, qui vivent triomphant ou enrichis du mensonge, et par qui odieusement nous avons été trompés.

Par-dessus la tête de vos sacrificateurs, par-dessus leurs frontières, nous tendrons une main fraternelle à tous, à ceux de tous les pays et nous leur dirons : « Venez à nous, apprenez à nous connaitre, puis aidez-nous, joignez votre effort au notre, et faites que vos petits ne soient pas morts en vain, et faites aussi que ceux qui viennent, leurs petits à eux soient à jamais préservés des souffrances et des misères ».

Archives Départementales –La Montagne – 4 Mi 113 – Journal du 15/06/1921.

 

Fiche Mémoires des Hommes :

 Guilhen Ferdinand CH

 

Il n'y a pas de Journal de Marches et Opérations pour le 216e Régiment d'Artillerie de Campagne.

 

Retour au monument de Charensat

 

Retour au blog Saint-Priest

Partager cet article

Repost 0
Published by jacot63 - dans Charensat
commenter cet article

commentaires